top of page

Est-ce un Dispositif Médical ? Comprendre la Classification selon la MDR

Dans l'univers complexe et en constante évolution des dispositifs médicaux, la réglementation joue un rôle clé pour assurer la sécurité des patients et la fiabilité des produits. La Réglementation sur les Dispositifs Médicaux (MDR) de l'Union européenne, avec son cadre rigoureux et ses exigences détaillées, se présente comme un pivot central pour les entreprises et les innovateurs du secteur médical.


Cet article vise à démystifier l'un des aspects les plus cruciaux de la MDR : la définition et la classification d'un dispositif médical. Pour les professionnels travaillant dans des entreprises médicales ou impliqués dans le développement de produits, comprendre comment un produit est classifié selon l'article 2 de la MDR est essentiel. Cette compréhension ne se limite pas à une exigence réglementaire ; elle influence directement la conception, le développement, la mise sur le marché et la surveillance post-commercialisation de tout produit médical.


Nous plongerons dans les détails de l'article 2, en explorant ses implications pratiques et en fournissant des exemples concrets pour illustrer comment différents produits peuvent être interprétés sous cette réglementation. Que vous soyez un vétéran de l'industrie ou un nouveau venu dans le domaine des dispositifs médicaux, cet article vous aidera à naviguer dans les nuances de la MDR, garantissant ainsi que votre produit non seulement respecte les normes réglementaires mais contribue également à la vaste mosaïque de l'innovation médicale.


Contexte de la Réglementation MDR

La réglementation des dispositifs médicaux en Europe a connu une évolution significative avec l'introduction du règlement 2017/745 sur les Dispositifs Médicaux (MDR), qui a remplacé la directive sur les dispositifs médicaux (MDD). Adoptée en 2017 et pleinement applicable depuis mai 2021, la MDR a été conçue pour renforcer la surveillance des dispositifs médicaux sur le marché, améliorer la traçabilité des produits, et, avant tout, assurer un niveau de sécurité et de qualité élevé pour les patients en Europe.


La MDR impose des exigences rigoureuses en termes de documentation, d'essais cliniques, et de surveillance post-commercialisation pour tous les dispositifs médicaux vendus en Europe. Elle met l'accent sur une évaluation approfondie des risques, la conception et la fabrication des dispositifs, et requiert une transparence accrue des informations disponibles pour les utilisateurs et les patients.


Un des changements majeurs introduits par la MDR concerne la définition et la classification des dispositifs médicaux. Cette réglementation élargit la définition des dispositifs médicaux pour inclure, par exemple, certains produits sans finalité médicale prévue, comme les lentilles de contact cosmétiques et les équipements pour le tatouage. Elle introduit également de nouvelles règles pour les dispositifs de diagnostic in vitro et les dispositifs médicaux sur mesure.


La MDR a également renforcé le rôle des organismes notifiés, qui sont chargés d'évaluer la conformité des dispositifs médicaux de classes plus élevées. Ces organismes jouent un rôle crucial dans la certification des produits et dans le processus d'autorisation de mise sur le marché.


En raison de sa complexité et de sa portée étendue, la MDR a posé des défis significatifs pour les fabricants de dispositifs médicaux. Non seulement elle exige une reclassification de nombreux produits existants, mais elle impose également des exigences plus strictes en matière de surveillance clinique et de reporting.


L'Article 2 de la MDR : Définition d'un Dispositif Médical

L'un des éléments fondamentaux de la Réglementation sur les Dispositifs Médicaux (MDR) est sa définition précise de ce qui constitue un dispositif médical. Cette définition, formalisée dans l'article 2 de la MDR, est la pierre angulaire de l'ensemble de la réglementation. Elle influence non seulement la classification des produits mais également l'ensemble du processus de mise sur le marché et de surveillance des dispositifs médicaux.


Selon l'article 2 de la MDR, un dispositif médical est défini comme tout instrument, appareil, équipement, logiciel, implant, réactif, matériel ou autre article destiné par le fabricant à être utilisé chez l'homme à des fins telles que le diagnostic, la prévention, le contrôle, le traitement ou l'atténuation d'une maladie ou d'une blessure. Il comprend également les dispositifs destinés à l'étude, au remplacement ou à la modification de l'anatomie ou d'un processus physiologique, ou à fournir des informations par des moyens in vitro sur des échantillons provenant du corps humain.


Cette définition large englobe une vaste gamme de produits, des simples pansements à des équipements de diagnostic complexes. Elle souligne également l'intention du fabricant comme critère clé. C'est-à-dire, la manière dont un produit est présenté et commercialisé joue un rôle crucial dans sa classification en tant que dispositif médical.


Voici la définition d'un dispositif médical selon la MDR:

«dispositif médical», tout instrument, appareil, équipement, logiciel, implant, réactif, matière ou autre article, destiné par le fabricant à être utilisé, seul ou en association, chez l'homme pour l'une ou plusieurs des fins médicales précises suivantes:

  • diagnostic, prévention, contrôle, prédiction, pronostic, traitement ou atténuation d'une maladie,

  • diagnostic, contrôle, traitement, atténuation d'une blessure ou d'un handicap ou compensation de ceux-ci,

  • investigation, remplacement ou modification d'une structure ou fonction anatomique ou d'un processus ou état physiologique ou pathologique,

  • communication d'informations au moyen d'un examen in vitro d'échantillons provenant du corps humain, y compris les dons d'organes, de sang et de tissus,

et dont l'action principale voulue dans ou sur le corps humain n'est pas obtenue par des moyens pharmacologiques ou immunologiques ni par métabolisme, mais dont la fonction peut être assistée par de tels moyens.

Les produits ci-après sont également réputés être des dispositifs médicaux:

  • les dispositifs destinés à la maîtrise de la conception ou à l'assistance à celle-ci,

  • les produits spécifiquement destinés au nettoyage, à la désinfection ou à la stérilisation des dispositifs visés à l'article 1er, paragraphe 4, et de ceux visés au premier alinéa du présent point; 


Terme Technique

Explication

Diagnostic

Identification de la nature et de la cause d'une maladie ou d'une blessure à travers des examens et des tests.

Prévention

Mesures ou pratiques visant à éviter l'apparition ou la propagation d'une maladie ou d'une blessure.

Contrôle

Surveillance ou gestion continue d'une condition de santé pour surveiller son évolution ou son état.

Prédiction

Estimation ou détermination anticipée de la probabilité d'occurrence d'une maladie ou d'une condition de santé.

Pronostic

Évaluation des perspectives d'évolution d'une maladie ou d'une blessure au fil du temps.

Traitement

Application de procédures et de médicaments pour guérir, soulager ou endiguer une maladie ou une blessure.

Atténuation d'une maladie/blessure

Réduction de la gravité ou des effets d'une maladie ou d'une blessure.

Investigation

Examen détaillé ou étude pour découvrir des informations sur une condition de santé ou une maladie.

Modification d'une structure ou fonction

Changement ou ajustement d'une partie du corps ou de son fonctionnement, souvent à travers une intervention chirurgicale ou un traitement.

Communication d'informations (examen in vitro)

Fournir des données ou des informations sur la santé en analysant des échantillons biologiques hors du corps (comme le sang).

L'article 2 précise en outre que cette définition exclut les médicaments, tels que définis par la législation de l'UE, soulignant la distinction entre dispositifs médicaux et médicaments. Cette distinction est importante car les dispositifs médicaux et les médicaments sont soumis à des réglementations et des exigences de conformité différentes.


Il est également important de noter que la MDR a étendu la définition des dispositifs médicaux pour inclure certains produits qui n'avaient pas été considérés comme tels sous la directive précédente. Par exemple, les logiciels et applications de santé qui fournissent des conseils ou des informations diagnostiques sont désormais souvent classés comme dispositifs médicaux.


La classification des dispositifs médicaux selon l'article 2 de la MDR est d'une importance capitale car elle détermine les obligations réglementaires auxquelles un produit doit se conformer. Ces obligations peuvent inclure des exigences en matière de conception et de fabrication, d'évaluation de la conformité, de documentation technique, d'essais cliniques, et de reporting post-commercialisation.




Dispositif non médicaux

L'Annexe XVI de la Réglementation sur les Dispositifs Médicaux (MDR) représente une innovation significative dans le domaine de la réglementation des dispositifs médicaux. Cette annexe aborde spécifiquement les dispositifs qui n'ont pas de destination médicale prévue mais qui, en raison de leur nature et de leurs fonctionnalités, tombent sous le coup de la réglementation MDR.



Contexte et Raison d'Être de l'Annexe XVI

L'Annexe XVI a été introduite pour combler une lacune réglementaire dans laquelle certains produits utilisés dans un contexte non médical pouvaient avoir un impact sur la santé des utilisateurs sans être soumis à des contrôles rigoureux. Les exemples typiques incluent les équipements utilisés à des fins esthétiques ou de bien-être, tels que les machines à laser pour l'épilation ou les appareils d'entraînement musculaire.


Catégories de Produits Concernés

  1. Lentilles de contact ou autres articles destinés à être introduits dans l'oeil ou posés sur l'oeil.

  2. Produits destinés à être totalement ou partiellement introduits dans le corps humain par un moyen invasif chirurgical en vue de modifier l'anatomie ou de fixer des parties anatomiques, à l'exception des produits de tatouage et des piercings.

  3. Substances, combinaisons de substances ou articles destinés à effectuer un comblement du visage, de la peau ou des muqueuses par injection sous-cutanée, sous-muqueuse ou intradermique ou toute autre mode d'introduction, sauf ceux destinés au tatouage.

  4. Équipements destinés à être utilisés pour réduire, enlever ou détruire des tissus adipeux, tels que ceux destinés à la liposuccion, la lipolyse et la lipoplastie.

  5. Équipements émettant des rayonnements électromagnétiques à haute intensité (infrarouge, lumière visible, ultraviolet par exemple) et destinés à être utilisés sur le corps humain, y compris les sources cohérentes et non cohérentes, monochromes et à large spectre, tels que les lasers et les équipements à lumière intense pulsée utilisés pour le resurfaçage cutané, la suppression de tatouages, l'épilation ou d'autres traitements cutanés.

  6. Équipements destinés à la stimulation cérébrale transcrânienne au moyen de courants électriques ou de champs magnétiques ou électromagnétiques afin de modifier l'activité neuronale du cerveau. 


Implications pour les Fabricants

Pour les fabricants de ces produits, l'Annexe XVI impose des obligations supplémentaires. Bien que ces dispositifs n'aient pas une finalité médicale, ils doivent néanmoins respecter des normes de sécurité et de performance élevées. Cela inclut la nécessité d'effectuer des évaluations de risque, de prouver la sécurité et l'efficacité du produit, et de se conformer aux exigences de la MDR en matière d'étiquetage et de documentation.


Exemples de dispositifs couverts par la MDR

Voici une liste de quelques exemples de dispositifs qui sont couverts par le règlement 2017/745.


Stéthoscope

Pourquoi est-ce un DM : Utilisé pour écouter les sons internes du corps, principalement dans le cadre du diagnostic de conditions cardiaques, pulmonaires et autres conditions internes. Il répond à la définition de la MDR en tant qu'instrument destiné à être utilisé pour le diagnostic.

Implants Orthopédiques (comme une prothèse de hanche)

Pourquoi est-ce un DM : Ces implants sont conçus pour remplacer ou soutenir des articulations endommagées ou malades. Ils tombent sous la catégorie de dispositifs médicaux car ils modifient la structure anatomique du corps et sont destinés à traiter des maladies ou des blessures physiques.

Appareils d'IRM (Imagerie par Résonance Magnétique)

Pourquoi est-ce un DM : Ces appareils sont utilisés pour créer des images détaillées de l'intérieur du corps. Ils servent dans le diagnostic et la surveillance de diverses conditions médicales, correspondant ainsi à la définition de dispositif médical pour le diagnostic.

Moniteurs de Glycémie

Pourquoi est-ce un DM : Utilisés par les patients diabétiques pour surveiller leur taux de sucre dans le sang. Ces dispositifs sont essentiels pour le contrôle et le traitement du diabète, ce qui les classe comme dispositifs médicaux selon la MDR.

Lentilles de Contact Thérapeutiques

Pourquoi est-ce un DM : Bien que souvent utilisées pour corriger la vue, certaines lentilles de contact sont conçues pour des usages thérapeutiques, comme la protection de la cornée après une blessure. Elles sont classées comme dispositifs médicaux car elles servent au traitement d'une condition médicale et sont posées sur l'oeil.

Défibrillateurs Externes Automatiques (DEA)

Pourquoi est-ce un DM: Utilisés en cas d'urgence cardiaque, les DEA aident à rétablir un rythme cardiaque normal chez les patients en arrêt cardiaque. Ils entrent clairement dans la catégorie des dispositifs médicaux car ils sont utilisés pour le traitement d'une condition médicale aiguë.

Logiciels de Diagnostic Médical

Pourquoi est-ce un DM : Des logiciels conçus pour analyser des données médicales (comme les images d'IRM) et aider au diagnostic de conditions médicales. Selon la MDR, les logiciels avec une telle finalité médicale sont considérés comme des dispositifs médicaux, car ils sont utilisés pour le diagnostic de maladies.


Chacun de ces exemples illustre la diversité des produits couverts par la définition de dispositif médical selon la MDR, allant des instruments physiques aux solutions logicielles.


Guide de classification

Afin de simplifier et regrouper les informations contenu dans la MDR, voici un diagramme qui aidera les fabricant à définir si leur appareil doit suivre la règlementation 2017/745 ou non.





Conclusion

L'élargissement du champ d'application de la Réglementation sur les Dispositifs Médicaux (MDR) marque une évolution significative dans le monde de la santé et de la technologie. Avec la MDR, un plus grand nombre d'applications et de produits se retrouvent désormais sous le spectre de la réglementation des dispositifs médicaux, y compris ceux qui n'étaient traditionnellement pas considérés comme tels. Cela souligne une prise de conscience croissante des implications sanitaires de divers produits et technologies, qu'ils soient utilisés à des fins médicales explicites ou non.


Pour les fabricants, cette expansion signifie qu'une attention particulière doit être portée à la définition et à l'intention d'application de leurs produits. La clé pour naviguer avec succès dans le cadre réglementaire de la MDR réside dans la capacité à déterminer avec précision si un produit est destiné à être utilisé comme un dispositif médical. Cette détermination n'est pas anodine : elle implique des responsabilités en matière de conformité, de sécurité et d'efficacité.


L'importance de cette démarche est amplifiée par l'inclusion de l'Annexe XVI, qui englobe des dispositifs sans destination médicale prévue. Les fabricants doivent donc examiner minutieusement l'application prévue de leurs produits pour décider si ceux-ci entrent dans le cadre de la MDR. Cette analyse rigoureuse est essentielle non seulement pour respecter la législation, mais aussi pour garantir la protection des consommateurs et des patients.


En définitive, la MDR, avec son champ d'application élargi, incite les fabricants à une réflexion approfondie sur la nature de leurs produits et sur leur impact potentiel sur la santé humaine. Elle encourage une industrie plus responsable et transparente, où la sécurité des utilisateurs est au cœur de toute innovation. En adoptant cette approche réfléchie et conforme, les fabricants peuvent non seulement répondre aux exigences réglementaires, mais aussi contribuer positivement à l'évolution des soins de santé et à la confiance du public dans les technologies médicales.


Contactez-vous pour vos projets médicaux: info@safeli.ch


Questions courantes

  1. Qu'est-ce que la MDR et pourquoi est-elle importante ?

  • Réponse : La MDR (Réglementation sur les Dispositifs Médicaux) est une réglementation de l'Union européenne qui définit les normes et les exigences pour la mise sur le marché et la surveillance des dispositifs médicaux. Elle est cruciale car elle assure que les dispositifs médicaux vendus en Europe sont sûrs et efficaces, protégeant ainsi la santé des patients.

  1. Comment la MDR affecte-t-elle la classification des dispositifs médicaux ?

  • Réponse : La MDR fournit une définition plus large et plus détaillée des dispositifs médicaux, incluant des produits qui n'étaient pas auparavant considérés comme tels. Elle impose des exigences strictes en matière de sécurité, de performance et de documentation, ce qui affecte la façon dont les dispositifs sont classifiés, évalués et surveillés.

  1. Les produits non médicaux sont-ils concernés par la MDR ?

  • Réponse : Oui, l'Annexe XVI de la MDR couvre également les produits qui n'ont pas de destination médicale prévue mais qui peuvent avoir un impact sur la santé, comme certains équipements esthétiques. Ces produits doivent respecter des normes de sécurité similaires à celles des dispositifs médicaux traditionnels.

  1. Quelles sont les implications pour les fabricants de dispositifs médicaux ?

  • Réponse : Les fabricants doivent s'assurer que leurs produits sont conformes aux exigences de la MDR. Cela implique une évaluation rigoureuse de la sécurité et de l'efficacité, la réalisation d'essais cliniques appropriés, et une documentation complète. La non-conformité peut entraîner des sanctions et le retrait du produit du marché.

  1. Comment un fabricant peut-il déterminer si son produit est un dispositif médical selon la MDR ?

  • Réponse : Le fabricant doit examiner l'application et la finalité prévue de son produit. Si le produit est destiné à être utilisé pour le diagnostic, la prévention, le contrôle, le traitement ou l'atténuation de maladies ou de blessures, ou s'il affecte la structure ou une fonction du corps, il est probablement classé comme un dispositif médical selon la MDR. Une évaluation détaillée des caractéristiques et des fonctions du produit est nécessaire pour cette détermination.



13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page